Retour
30.05.2022
Guy SACILOTTO
Blog
Infos produits

Ekara API : des mesures riches de la disponibilité et la performance de vos API

Vous vous interrogez sur l’offre Ekara API et ce qu’elle peut faire pour vous. Qu’est-ce qui la distingue des solutions du marché qui effectuent des tests techniques sur les API ? En quoi est-elle différente de la supervision Ekara web, client lourd, ou mobile ?

Les API (Application Program Interface), un bref rappel

Commençons par rappeler brièvement ce que c’est qu’une API. C’est un ensemble de règles ou méthodes permettant à différents programmes de communiquer entre eux.
Presque tout ce qui se passe sur Internet implique des API. Elles fonctionnent en arrière-plan pour effectuer des tâches telles que la validation d’adresses, le traitement des cartes de crédit, la réservation ou la planification de rendez-vous, …
Nous parlons dans ce cas d’une supervision plutôt technique. En effet, les applications Web et Mobile utilisent des API sans que l’utilisateur ne le sache.
En cas de disfonctionnement, l’utilisateur reçoit un message d’erreur de l’application, mais sans savoir que c’est l’API qui est en cause.

Voici ci-dessous un petit schéma pour illustrer l’usage des API :

  1. Derrière un simple clic, sans le savoir vous sollicitez très certainement une méthode d’une API, soit pour récupérer de l’information, soit pour donner un ordre.
  2. L’API reçoit votre requête, puis effectue l’action correspondante.
  3. L’API obtient le résultat, puis vous la transmet dans une réponse sous différents formats.

Comment tester et monitorer une API, en général ?

Beaucoup de solutions sur le marché permettent de tester des API (SoapUI, Postman, JMeter, Assertible…).
POSTMAN est une référence dans ce domaine. Pratiquement tous nos clients Ekara connaissent et utilisent ce produit.
Chez nos clients, les développeurs créent leurs collections dans POSTMAN, dans lesquelles ils indiquent la ou les méthodes à tester.
Le résultat de ces tests est très souvent ‘OK’ ou ‘KO’, tout simplement. Ce sont des informations basiques très sommaires.

Voici un exemple pour 5 tests de 15 méthodes :

Comment tester et monitorer une API, avec Ekara ?

Nous allons simplement demander à Ekara de rejouer une collection POSTMAN. Le client nous envoie sa collection, nous créons un parcours pour lire la collection et le tour est joué.
Maintenant nous allons aborder des questions concrètes que l’on se pose à propos d’Ekara API, notamment :

  • Comment Ekara utilise les collections Postman pour fournir des résultats riches
  • Ce qu’Ekara API apporte de plus qu’Ekara Web ou Ekara Mobile à la supervision des API

Ekara API enrichit les résultats avec des métriques fines

Tout d’abord, si les clients qui souhaitent tester leurs API fournissent leurs collections Postman aux spécialistes Ekara qui créent des parcours Ekara pour lire ces collections, alors « Pourquoi utiliser Ekara puisque le client sait déjà le faire directement dans Postman ? »

La réponse est qu’Ekara enrichit les résultats des tests API avec des analyses détaillées qui vont plus loin qu’un simple OK ou KO. En d’autres termes, Ekara ajoute de l’intelligence à la collection du client. Par exemple :

  • Ekara sait analyser le contenu des réponses et les valider.
  • Ekara peut générer des alertes si un contenu n’est pas cohérent.
  • Si l’API du client le permet, nos spécialistes Ekara peuvent créer un parcours en enchainant l’appel de plusieurs méthodes (visualiser les résultats dans la dernière partie de cet article).

 

Quels sont les avantages d’Ekara API par rapport au monitoring web ou mobile ?

Lorsqu’un scénario Ekara Web ou Mobile contrôle l’application via l’interface, il sollicite forcément l’API. Dans ce cas, on peut supposer qu’il serait possible de tester les API par le biais des scénarios Web ou Mobile, alors « Quel est l’intérêt d’un scénario Ekara API par rapport à un scénario Ekara Web ou Ekara Mobile ? »

La réponse est qu’Ekara permet de tester à plus haute fréquence pour une plus grande finesse de résultats et une meilleure proactivité. La différence, en clair :

  • Un scénario Web / Mobile valide la disponibilité et la performance d’une application. Il teste si le serveur Web est fonctionnel, si les pages sont cohérentes, et ainsi de suite, à une fréquence de 15 minutes en général.
  • Ekara API, en revanche, cible uniquement les services qui permettent à l’application de fonctionner. Le scénario API ne teste ni les serveurs Web, ni l’interface. De ce fait, les scénarios s’exécutent beaucoup plus rapidement. La fréquence peut être augmentée à des intervalles de 5 minutes. Cela permet d’être proactif. Ces scénarios API sont également moins sensibles aux changements.

 

Les restitutions d’Ekara API : les détails parlent d’eux-mêmes !

Dans cette dernière partie, vous verrez très concrètement les bénéfices d’Ekara API en termes de restitution de métriques, qu’il fournit en plusieurs formats.

Dans l’exemple ci-dessous, qui effectue une authentification, on passe des informations d’une méthode à l’autre, afin de faire un parcours :

Chaque méthode appelée sera représentée comme une étape dans Ekara. Les résultats de la mesure de toutes les étapes apparaissent dans un tableau de bord interactif, comme celui qui figure ci-dessous.
La légende en dessous du graphique définit chaque étape par sa couleur. Quand on passe le curseur de la souris sur le graphique, cela affiche la liste de mesures recueillies pour un moment donné :

Un simple clic sur le graphique permet de visualiser des détails par étape à l’heure en question :

Celles-ci ne sont que quelques-unes des métriques, traces et informations issues de l’analyse des réponses fournies par la solution Ekara API. Pour en savoir plus sur la supervision, sur les métriques API, sur les fonctionnalités d’alerting et de reporting, et toute autre question, nous sommes à votre disposition.

Contactez-nous !